Les Concubines

Concubines_KL1.jpg

TEXTE

Marie-Eve Charbonneau & les interprètes

MISE EN SCÈNE

Maya Gobeil

INTERPRÈTES

Marie-Eve Charbonneau

Karelle Girard-Huneault

Anka Rouleau

Audrée Southière

Marion Van Bogaert Nolasco

COSTUMES & SCÉNOGRAPHIE

Leïlah Dufour Forget

ÉCLAIRAGES ET RÉGIE

Élodie Ménard

ARRANGEMENTS SONORES & COMPOSITION

Audrée Southière et Milaine Deroy

ASSISTANCE À LA MISE EN SCÈNE ET

DIRECTION DE PRODUCTION

Marie-Eve Charbonneau

Durée:  1h30
Public cible: adulte

S’inspirant du happening et de la distanciation brechtienne, Les Concubines explorent les diverses facettes de la féminité à travers une série de tableaux mêlant chanson, théâtre, musique et poésie sonore.

 

Oscillant entre l’illusion théâtrale, l’autofiction et la vérité, une maîtresse de cérémonie et ses quatre femmes artistes (ré)interprètent des classiques de la chanson québécoise de manière engagée, ludique et dérisoire. Tour à tour, elles mettent des mots sur leur plaisir, leur angoisse, leur indignation et leur colère à travers autoportraits et prises de parole, signés par les 5 interprètes et la conseillère dramaturgique Julie Gagné, le tout chapeauté et dirigé par Maya Gobeil. Cette introspection théâtrale et littéraire permet aux cinq comédiennes de se dévoiler et de mettre à mal leur féminité qui s’avère trop souvent sublimée par l’art.

 

Les Concubines, c’est une grande fête des mots et du corps qui met en scène la tension entre le paraître et l’être.

Amalgamant engagement social et ludisme afin de susciter la réflexion autant que les rires, ce spectacle multidisciplinaire est l’aboutissement de près d’une décennie passée à explorer et à (re)définir la féminité.

Portée par l’effervescence artistique des années 1970 qui a vu naître, entre autres, le courant automatisme, la Nuit de la poésie et le Théâtre expérimental, la metteure en scène rassemble des artistes-créateurs autour du thème de la chanson québécoise et de l'autoportrait.