La Mission

Les Productions Drôle de Monde (PDDM), un organisme à but non lucratif créé en 2000 par Maya Gobeil et Stéphanie Gauthier, a pour mission de rassembler des créateurs et créatrices afin de poser un regard neuf sur la création contemporaine et la condition féminine à travers un théâtre senti, cadencé et résolument organique, en explorant différents styles et médiums, particulièrement le jeu clownesque et masqué, où le comique et le dérisoire parviennent à faire ressortir les pires drames du drôle de monde dans lequel nous vivons.

Porteuse de plusieurs chapeaux, Maya Gobeil est à la fois directrice artistique, metteure en scène, comédienne, auteure, professeure et clown ! Tous ces titres lui ont été attribués à la suite de plusieurs années d’expérience qui lui ont permis de gérer sa propre compagnie, les Productions Drôle de Monde, un lieu artistique, l’Espace La Risée, sa carrière d’enseignante et de responsable du programme de Théâtre du cégep de Saint-Laurent ainsi que la création de spectacles originaux dont La Grande lessive, Variations Futiles, Les Concubines, Marina, le dernier rose aux joues et La Grande demande


Diplômée de l’École supérieure de théâtre en jeu et en enseignement, elle se spécialise dans le jeu masqué et approfondit ses recherches sur le jeu clownesque, la commedia dell’arte et le théâtre de mouvement. Passionnée et déterminée, Maya Gobeil possède aussi le statut d’Artiste à l’école et est parfois invitée à transmettre ses connaissances sur le jeu masqué dans les écoles secondaires. En 2018, Maya signe la mise en scène d’Opéra 101, un spectacle mettant en scène deux artistes de la musique classique (Charlotte Gagnon et Laurence Lambert-Chan), alliant l’opéra et le jeu clownesque. Le spectacle a remporté 3 Prix Coup de Pouce au Festival Vue sur la relève et il poursuit présentement sa diffusion partout au Québec. À l’hiver 2020, Maya a offert aux enseignants un stage de masques au Théâtre Denise-Pelletier

Historique des Productions Drôle de Monde

Les Productions Drôle de Monde (PDDM) sont bien plus qu’une compagnie, elles sont un exemple de persévérance, de professionnalisme et d’enseignement. S’inspirant de ses prédécesseurs, en écoutant ses semblables et allant toujours de l’avant, la compagnie trouve son enracinement dans l’intemporalité de ses créations et l’expressivité de ses artistes. Les PDDM ont à cœur la diffusion d’un théâtre qui explore différents styles et médiums, où la création d’images fortes tend vers un théâtre senti, surprenant, cadencé et résolument organique.

C’est en 2003 que Les PDDM prennent enfin possession d’un lieu : l’Espace La Risée, situé au 1258, rue Bélanger, dans le quartier Rosemont-La Petite-Patrie, à Montréal, ce qui leur permettra de réaliser leurs nombreux projets. Cet espace est non seulement utile à la diffusion, il permet également à plusieurs troupes de la relève de s’y produire à moindre coût dans un contexte professionnel. Cet espace n’est d’ailleurs pas leur seul lieu de production. Les spectacles créés par la compagnie n’y trouvant pas toujours leur compte en terme de dimension ou d’équipement, ils ont toujours besoin de l’aide de leurs pairs pour permettre leur juste et pleine réalisation.

 

La compagnie s’investit également sur le plan social : depuis plus de 10 ans, un spectacle portant sur la femme, les conditions féminines et tout ce qui s’y rattache est créé à l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes. C’est dans ce cadre qu’Au fil des chants a été créé, mais aussi plusieurs spectacles tels que Le CycleCocktail fémininFéminétudeLes Concubines et Marina, le dernier rose aux joues.

En 2010, après plusieurs années à créer de courts numéros dans le cadre de cabarets thématiques mensuels, la compagnie connaît un tournant majeur : elle choisit de se concentrer sur la création de spectacles complets, plus aboutis, et dont la préparation s’étend sur plusieurs mois. Ainsi naissent des spectacles comme La Grande lessiveVariations Futiles et Motus, l’opéra comique, dont la réception du public et la reconnaissance du milieu permettent enfin aux PDDM de se hisser au rang des compagnies professionnelles.

Au fil des ans, la compagnie ne cesse de pousser la recherche, d’approfondir son expertise et d’optimiser la qualité esthétique générale de ses spectacles. Maya Gobeil, à la direction artistique de l’OBNL depuis 2000, met en scène les spectacles de la compagnie et s’entoure d’artistes experts dans leur domaine dans le but d’améliorer sa démarche et de stimuler sa réflexion, entre autres sur le mouvement, la création et la direction d’acteurs, dont elle est maintenant une spécialiste. Il faut dire que Maya Gobeil enseigne l’interprétation au cégep de Saint-Laurent, en plus d’être la responsable du programme Théâtre. Elle est aussi coach depuis près de 20 ans.

Portées par des femmes depuis leur création, Les PDDM sont fières d’évoluer grâce à l’apport de plusieurs finissants d’écoles de théâtre qui se joignent sporadiquement à de nombreux projets et y insufflent chaque fois un vent de fraîcheur et de nouveauté.

C’est ainsi que Maya Gobeil, Stéphanie Gauthier et Marie-Ève Charbonneau, piliers actuels de la compagnie Les PDDM (OBNL), poursuivent leur démarche et s’entourent de créateurs hors pairs dans chacun de leur projet.

Conseil d'administration

Maya Gobeil 

Présidente

Stéphanie Gauthier 

Trésorière

Laila El Khlyfy

Secrétaire

Mikaël Vitali

Administrateur

Marie-Eve Charbonneau

Administratrice